Concept

Escape Game

Le concept

Le jeu d’évasion consiste la plupart du temps à tenter de s’échapper d’une pièce en un temps limité (généralement une heure) et se pratique habituellement en groupe, même si des concepts existent pour une seule personne (Lockdown à Singapour par exemple).

La plupart du temps par groupe de deux à cinq/six participants (bien qu’il existe des enseignes adaptées à des groupes plus grands), les joueurs doivent chercher des indices disséminés dans une ou plusieurs pièce(s), puis les combiner pour avancer dans l’énigme.

Le but est généralement de sortir d’une pièce (d’où le nom d’escape room), mais il peut aussi être d’apporter une solution à un autre problème, comme résoudre un meurtre ou trouver un trésor.

Certains jeux d’évasion sont construits autour d’une histoire, tandis que d’autres proposent une succession de jeux de logique déconnectés les uns des autres.

Bien qu’adaptés à un large public, adolescents, familles ou seniors, les jeux d’évasion ont pour cœur de cible les 25-40 ans.

Les premiers jeux vidéo d’évasion connus sont l’œuvre du Japonais Toshimitsu Takagi2 qui crèe, dès 2005, des jeux tels que Crimson Room et QP-Shot.

La première société à créer un jeu d’évasion grandeur nature pérenne et professionnel est Scrap, qui ouvre son premier jeu à Kyoto en 2008 sous le nom de The Real Escape Game.

Ce type de jeu est ensuite pratiqué partout en Asie et notamment à Hong Kong.

Il devient un phénomène mondial après 2010, avec entre autres les ouvertures de Parapark en 2011 en Hongrie, de HintHunt en 2012 à Londres, d’AdventureRooms en 2013 à Berne et de Puzzle Break en 2013 à Seattle.

En France, les tous premiers escape room font leur apparition en 2013.

Fermer le menu